Championnats du monde: Jacqueline Simoneau est comblée

Championnats du monde: Jacqueline Simoneau est comblée

Jacqueline Simoneau et Claudia Holzner ont terminé en 7e position lors de la finale de duo libre.

Crédit photo : Courtoisie

La nageuse synchronisée de Chambly, Jacqueline Simoneau, est satisfaite de ses performances aux Championnats du monde de la Fédération internationale de natation (FINA). Elle était en Hongrie du 15 au 21 juillet pour cette compétition.

L’athlète en est à sa 3e participation à ces championnats. Au total, elle a participé à 12 événements lors de la compétition.

« C’est très rare pour un athlète de compétitionner dans autant d’événements alors c’est un honneur pour moi de représenter le Canada dans 12 événements », affirme-t-elle.

Jacqueline Simoneau est particulièrement fière sa performance lors de la finale de solo libre, le 19 juillet. Elle a terminé en 6e position et a obtenu 90 points sur 100.

« On a prouvé qu’on est une bonne paire. » – Jacqueline Simoneau

«C’est un pointage très haut. Je suis la première à avoir un 90 pour le Canada aux Championnats du monde », explique-t-elle.

Elle est aussi heureuse d’avoir terminé en 7e position et d’avoir obtenu 89 points, lors de la finale de duo libre, le 20 juillet. Elle s’entraînait depuis seulement cinq semaines avec sa nouvelle partenaire, Claudia Holzner.

« Je crois qu’avec plus d’entraînement on va pouvoir atteindre les 90 points », déclare-t-elle.

« On a prouvé qu’on est une bonne paire et on espère rester ensemble jusqu’aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020 », ajoute l’athlète.

Repos

Depuis que les Championnats mondiaux sont terminés, la nageuse synchronisée profite de trois semaines de vacances. Elle fait du bénévolat dans un institut de conservation marine, à Tenerife, dans l’archipel des îles Canaries, au large du Maroc. Jacqueline Simoneau en profite aussi pour se reposer, car son horaire a été chargé depuis les Jeux olympiques l’été dernier.

« Je prends du recul pour voir ce qui a marché ou pas et revenir en force », mentionne-t-elle.

Son objectif est d’être dans le top trois autant en solo qu’en duo lors des prochaines Séries mondiales de la FINA. À long terme, elle désire que les Jeux olympiques de Tokyo en 2020 soient encore plus une réussite pour elle que ceux de Rio en 2016.