Chambly veut interdire l’enregistrement des séances du conseil

Chambly veut interdire l’enregistrement des séances du conseil

Chambly veut interdire l'enregistrement des séances du conseil.

Crédit photo : Yessica Chavez

La Ville de Chambly pourrait interdire la captation vidéo des séances du conseil municipal aux citoyens et aux médias.

Questionné à ce propos durant la période des questions, le maire suppléant, Jean Roy a affirmé qu’une telle décision était envisagée puisque des citoyens ont été aperçus en train d’enregistrer les séances.

«On ne sait pas ce que ces personnes font avec les captations qu’ils prennent. On ne sait pas si elles sont diffusées en intégral ou en partie, ni dans quel contexte elles sont utilisées par la suite» s’est-il justifié.

Le citoyen en question est Patrick Dufresne, ancien candidat de Démocratie Chambly. Il a diffusé en direct sur Facebook les assemblée du conseil du 14 de novembre et du 5 décembre derniers.

Plusieurs autres citoyens se sont prononcés contre cette mesure dans leurs interventions. «Savez-vous que le ministère considère que ce n’est pas conforme à la Loi sur les cités et villes d’interdire la captation vidéo» a questionné Dominique Béland, citoyenne de Chambly.

M. Dufresne abonde dans le même sens: «cette motion va à l’encontre des avis du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT). J’ai communiqué avec eux et ils m’ont dit que ça ne respecte pas la loi, car les séances sont publiques. Dès que la motion va être adoptée, je vais faire une plainte au MAMOT».

«Il faudra faire les vérifications, mais la résolution a été déposée. Le conseil a statué», a répondu Jean Roy au Journal de Chambly à la fin de la séance.

Diffusion web

Au moins trois personnes ont réclamé que les assemblées municipales soient diffusées en direct sur le web par la Ville.

«Lors de la dernière séance du conseil, ça refoulait jusque dans les escaliers. La salle du conseil est petite et souvent remplie. Il me semble que ça serait la moindre des choses de rendre la captation vidéo» a souligné un citoyen.

Le maire suppléant a affirmé que les élus «se pencheraient sur la question».

L’avis de motion à ce sujet a été adopté mardi soir, lors de la dernière assemblée municipale.

Le vote aura lieu à la prochaine séance du conseil, le 16 janvier prochain.

 

  • Francisco Moreno

    « Il faudra vérifier » à dit le maire suppléant. Je crois que les vérifications devraient être faites avant et non après de présenter une résolution et surtout vérifier si la loi le permet. Au moins qu’à existe une dictature mais on est en 2017 et on vit en démocratie (pourvoir du peuple) et pas dans une monarchie.
    J’ai vécu la même chose à LaSalle et j’ai gagné ma cause au près du MAMOT.

    • Crystiane Neveu

      La démocratie ordonne également d’inclure au cocus, les représentants de district qu’on a élu(e)s pour nous représenter. Ce qui n’est pas le cas actuellement, seulement quelques élu(e)s sont invité(e)s à participer, devinez lesquels.