Chambly crée un fonds pour le patrimoine et la culture

Chambly crée un fonds pour le patrimoine et la culture

Les informations concernant le PHAC seront ajoutées aux horodateurs de la municipalité.

FINANCES. Près d’un an après l’implantation des horodateurs dans le Vieux-Chambly, le maire Denis Lavoie a annoncé le 16 mai la création du fonds pour soutenir le patrimoine, l’histoire et les activités culturelles (PHAC).

C’est devant plusieurs acteurs de la scène culturelle locale, des commerçants de la région et de quelques personnalités publiques, dont Gilles Proulx et Ricardo, que le maire a lancé le fonds PHAC, au restaurant Fourquet Fourchette.

« Nous avons le devoir de recevoir notre histoire, de la préserver et de la redonner à notre tour, c’est pourquoi nous allons nous doter d’outils pour la faire rayonner », affirme M. Lavoie.

Fonctionnement

Le maire estime que les horodateurs rapporteront près de 250 000$ par année. Ce montant sera entièrement injecté dans le centre-ville, pour promouvoir l’histoire et la culture, tout en assurant la conservation du patrimoine.

Aucun transfert de fonds n’est prévu dans les comptes de la Ville. Les sommes amassés par les stationnements payants seront distribués à la discrétion du comité, qui sera mis en place au cours des prochaines semaines.

Ce groupe sera formé du maire, de trois conseillers en fonction, de trois membres de la fonction publique et de trois membres issus du milieu commercial, de l’histoire et des arts.

Du vent dans les voiles

Ces sommes permettront de bonifier l’offre culturelle, en plus d’aider à préserver les édifices d’intérêt patrimonial.

« Qu’est-ce qui nous empêcherait d’avoir nous aussi quelque chose comme La Fabuleuse histoire d’un royaume et de faire notre propre pièce de théâtre sur Salaberry? » suggère en exemple M. Lavoie.

L’argent pourrait aussi aider des travaux de rénovation comme ceux effectués pour la sauvegarde de la maison Boileau.

« Une ville sans arts et culture, c’est une ville sans poumon. Ce projet démontre de la vision », a félicité le président de la Fondation pour les arts et la culture du bassin de Chambly, Bruno Huissoud.

« C’est louable de vouloir investir dans le patrimoine, mais ça ne se limite pas qu’aux maisons, il y a aussi les archives que l’on doit sauver. Chambly regorge de patrimoine! Votre comité ne manquera pas d’ouvrage », a plaisanté avec le sourire le président de la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly, Paul-Henri Hudon.