Bientôt les vendanges: la cuvée 2016 s’annonce exceptionnelle

Bientôt les vendanges: la cuvée 2016 s’annonce exceptionnelle

La sécheresse a été très profitable aux vignerons qui débuteront leurs vendanges deux semaines plus tôt qu’à l’habitude.

VINS. L’année 2016 marquera l’histoire vinicole au Québec. Du moins, c’est ce que prédisent les vignerons qui ont eu droit à des conditions météorologiques idéales cet été.

«Le millésime sera exceptionnel, lance d’emblée Yvan Quirion, le président de l’Association des vignerons du Québec. Comme tout le monde l’a vu, nous avons eu un bel été. Le soleil et la chaleur ont été au rendez-vous.»

La sécheresse qui a causé bien des maux de tête aux agriculteurs a été très favorable aux producteurs vinicoles de la région. La quantité de pluie, même infime, a été juste assez abondante pour satisfaire les vignerons. Ceux-ci estiment que toutes les conditions sont réunies pour vivre une saison de rêve.

«Avec les belles journées ensoleillées et les journées plus fraîches des derniers jours, j’ai bon espoir que l’on connaîtra une très belle saison», mentionne le vinificateur du vignoble et de la cidrerie Coteau Rougemont, Patrick Fournier.

Vendanges

Les raisins étant presque à maturité, les vendanges ont débuté plus tôt qu’à l’habitude, dès la mi-septembre.

«Nous sommes deux semaines en avance, annonce Yvan Quirion, aussi propriétaire du Domaine Saint-Jacques. Tout devrait se passer au mois de septembre. On va peut-être se rendre aux premiers jours d’octobre, alors qu’à l’habitude, nous étirons cela jusqu’au milieu du mois.»

Les vignerons voient d’un bon œil les journées chaudes de septembre. Ce beau temps devrait profiter aux vins rouges, alors que les raisins gagneront davantage en sucre avant d’être récoltés.

Le vignoble Coteau Rougemont compte près de 110 000 vignes. «Tant que les raisins ne seront pas rentrés, je retiens mon souffle, mais on devrait connaître une belle récolte», ajoute M. Fournier.

Route des vins

Le mois de septembre sera le moment idéal pour ceux qui aiment faire la route des vins. Les équipes sont complètes dans les vignobles, alors que les bénévoles se manifestent longtemps à l’avance pour participer aux festivités des vendanges.

Il est aussi possible de déguster les produits et observer les travailleurs à l’œuvre. Les groupes sont invités à s’annoncer à l’avance pour être accueillis et éviter d’avoir à patienter.

Avec la collaboration d’Annabelle Baillargeon.