Dans le monde des téléviseurs, l’OLED est roi

La chronique techno de Maxime Johnson

Publié le 8 février 2017

Le téléviseur OLED B6 de LG se démarque notamment par l’intensité de ses noirs, tout particulièrement dans un jeu vidéo d’horreur comme Resident Evil 7.

©Maxime Johnson

Après quelques mois d’essai, force est de constater que les téléviseurs OLED ne font qu’une bouchée de la plupart des télés sur le marché, grâce à une technologie qui permet la conception d’écrans minces et, surtout, l’affichage d’images superbes, avec des noirs parfaits. La beauté a un prix, mais celui-ci diminue heureusement d’année en année, et les écrans OLED méritent désormais l’attention du grand public.

Si les diodes électroluminescentes organiques (OLED) équipent différents appareils électroniques depuis plusieurs années déjà, incluant des téléviseurs avec le lancement en 2007 d’un modèle de 11 pouces par Sony, ce n’est que depuis l’année dernière que les télés OLED peuvent finalement être considérées par ceux qui ne font pas partie du 1% de l’élite financière.  

Il est difficile d’expliquer le fonctionnement de la technologie OLED sans abuser de jargon, mais comparées aux technologies qui équipent les autres téléviseurs sur le marché, où la lumière provient d’un panneau rétroéclairé, les OLED sont des composantes qui s’illuminent elles-mêmes dans l’écran. Chaque pixel du téléviseur peut donc être éteint ou allumé indépendamment, ce qui permet d’atteindre des noirs profonds et, surtout, ne créé aucun effet de halo autour des objets blancs dans l’écran ou dans les bords du téléviseur.

L’image des téléviseurs OLED est époustouflante, tout particulièrement avec du contenu 4K d’une bonne qualité, comme un disque Ultra HD Blu-ray. Si les téléviseurs OLED n’offrent pas le meilleur taux de rafraichissement pour les jeux vidéo compétitifs, un jeu sombre, comme le nouveau Resident Evil 7, est aussi carrément hallucinant sur un téléviseur OLED, surtout en mode 4K et HDR.

À une époque où les téléviseurs 4K offrent tous une qualité d’image très respectable, et où ce ne sont souvent que des détails qui les différencient les uns des autres, la technologie OLED se démarque d’une façon beaucoup plus significative, avec des forces qui se voient à l’œil nu dès les premiers instants.

Acheter une télé de plus de 3000$ demeure un luxe, mais il s’agit ici d’un luxe plus facile à justifier qu’avec les autres téléviseurs haut de gamme.

LG domine le marché

Même si Sony a lancé le premier téléviseur OLED, et si Samsung utilise une version de cette technologie dans les écrans de ses téléphones intelligents depuis plusieurs années, c’est LG qui domine pour l’instant le marché des téléviseurs OLED.

L’entreprise propose au Canada trois gammes d’écrans, dont la plus intéressante est la B6, mise à l’essai ici. Celle-ci n’offre pas de technologie 3D, et son design est inférieur aux gammes E6 et G6, mais la qualité d’image est comparable à celle des modèles supérieurs, tout en ne coûtant qu’une fraction du prix, soit 3500 $ pour un téléviseur de 55 pouces. Attention par contre : la facture augmente considérablement avec la taille, puisque le téléviseur OLED B6 de 65 pouces est quant à lui vendu 7000$.

 

Le marché pourrait toutefois évoluer cette année, avec l’arrivée de Sony, qui a présenté ses téléviseurs OLED Bravia A1E au Consumer Electronics Show 2017. Notons que LG lancera aussi ses nouveaux téléviseurs OLED B7 d’ici quelques mois, mais que ceux-ci ne devraient pas particulièrement changer la donne. Profiter d’une éventuelle baisse de prix des appareils B6 à l’arrivée des modèles B7 pourrait d’ailleurs être une option intéressante pour les consommateurs souhaitant acquérir une télé OLED sans se ruiner.

Les prochains mois devraient aussi marquer l’arrivée d’une autre technologie concurrente, les téléviseurs QLED. Samsung espère que les QLED puissent à terme offrir le meilleur de deux mondes, soit la grande luminosité des téléviseurs à boîtes quantiques et la profondeur des noirs des téléviseurs OLED.

En attendant, les téléviseurs OLED demeurent pour l’instant l’option la plus intéressante pour ceux qui recherchent l’image la meilleure possible, et ce, à un prix encore cher, mais de plus en plus acceptable, du moins pour un écran de 55 pouces.

Lisez plus de chroniques techno en cliquant ici