La naissance d’une nation : un film ordinaire, mais une histoire forte

Nouveauté cinéma maison


Publié le 29 janvier 2017

Des films et des séries télé sur l’esclavagisme, nous en avons vu plusieurs. Certains étaient mieux réalisés que d’autres, mais l’histoire qu’on y raconte ne peut pas beaucoup se démarquer. La naissance d’une nation n’y fait pas exception.

Étoiles: ** et demie Pascal Cloutier

Ayant encore à l’esprit 12 Years a Slave de Steve McQueen et Free State of Jones de Gary Ross, le scénario de La naissance d’une nation a beau s’inspirer d’événements ayant réellement pris place en Virginie en 1809, il n’en demeure pas moins que l'esclavagisme et la rébellion ont déjà été couverts comme sujets au cours des dernières années.

Le film de Nate Parker n’apporte rien de nouveau. Nathaniel Turner (Nate Parker), un esclave sur une plantation de coton, a reçu la même éducation que le fils de son maître. Savoir lire l’amènera à lire la Bible et à l’enseigner à des esclaves de la plantation.

Parce que prêcher de cette manière aide à adoucir les relations entre les Noirs et les Blancs qui œuvrent sur les terres, les services du jeune homme seront proposés sur les propriétés avoisinantes. Constatant que sa situation est privilégiée, constatant combien d’autres esclaves sont traités et voyant que certains Blancs sont carrément cruels avec leur contingent noir, Nathaniel se rebellera, entraînant beaucoup de ses semblables avec lui.

Le film contient tous les ingrédients de la recette parfaite sur le sujet. Une histoire d’amour, le récit d’une amitié défendue, une confrontation du bien et du mal et la violente discipline de ce qui est devenu inacceptable, tout y est pour réussir un film sur le sujet. Dommage que des propositions cinématographiques aient réussi à se démarquer là où La naissance d’une nation a échoué.

D’une durée de deux heures, ce long-métrage n’est pas mauvais. Il est juste ordinaire et pas très original. Cela est bien dommage puisqu'il s'agit d'une histoire vraie, forte et inspirante.

Lisez plus de suggestions cinéma maison en cliquant ici