Un chat qui ronronne est un chat heureux? Pas toujours!

Publié le 29 septembre 2016

Lorsqu’un chat ronronne, nous croyons qu’il est confortable et heureux…

©Hasloo Group

Lorsqu’un chat ronronne, nous croyons qu’il est confortable et heureux. Ce n’est pas faux. Ce bourdonnement sourd et régulier qui provient d’une contraction des muscles du larynx se produit lorsque votre félin éprouve du plaisir et qu’il se sent en sécurité. Toutefois, contrairement à la croyance populaire, le chat ne ronronne pas seulement lorsqu’il est bien…

Dès la naissance, les ronronnements des chatons et de leur maman ne sont ni plus ni moins qu’un moyen de communication. La chatte ronronne pour rassurer ses petits et ces derniers lui répondent. Plus tard, le chat reproduit ce modèle de communication avec son propriétaire lorsqu’il a faim, soif ou s’il veut de l’attention.

Votre chat ronronne et se frotte sur vos jambes? Il tente d’échanger avec vous, il réclame quelque chose. Par ailleurs, un chat qui se sent menacé par un autre félin peut ronronner pour lui démontrer sa soumission. Son ronronnement signifie qu’il ne veut pas se bagarrer.

Enfin, un chat qui a peur ou qui souffre peut également se servir du ronronnement pour se calmer ou apaiser sa douleur. Certaines études avancent même que les sons à basse fréquence du ronronnement pourraient aider le chat à s’autoguérir de certaines maladies musculaires, osseuses ou articulaires.

Si le ronronnement permet aux chats de se détendre, il semble qu’il agisse de manière identique chez l’être humain. Plusieurs personnes croient que la « ronron thérapie » possède des vertus particulières qui peuvent soulager le stress, l’anxiété ainsi que les problèmes d’insomnie. Mythe ou réalité? À vous d’essayer!