Vivre avec un perroquet

Publié le 12 octobre 2016

Vivre avec un perroquet demande beaucoup de patience et un sens de l’organisation incroyable.

Vous désirez adopter un perroquet? Ne vous lancez pas dans l’aventure à corps perdu. Vivre avec un tel oiseau demande beaucoup de patience et un sens de l’organisation incroyable, car cet ami à plumes peut se montrer bruyant, malpropre et destructeur… même s’il est intelligent, sociable, attachant et plein de vie!

Attendez-vous à débourser une jolie somme pour devenir propriétaire d’un perroquet. En plus d’acheter l’oiseau, prévoyez un montant supplémentaire pour une grande cage avec des accessoires, de la nourriture spécialisée et des jouets qu’il faudra renouveler régulièrement étant donné la tendance naturelle du perroquet à gruger et mâchonner tout ce qui lui tombe sous le bec, vos meubles y compris!

Si vous croyez qu’il sera plus facile de s’occuper d’un volatile que d’un chien ou d’un chat, détrompez-vous. Cet oiseau de la famille des psittacidés exige un maximum d’attention sans quoi il peut développer des problèmes de comportement désagréables et néfastes pour sa santé.

Son éducation est primordiale : un perroquet mal éduqué deviendra vite le chef de la maison, il vous manipulera pour obtenir de la nourriture ou des câlins, sans parler qu’il n’acceptera aucun changement à sa routine.

Malgré tout, un perroquet bien équilibré, socialisé et qui reçoit tous les soins appropriés devient un compagnon sympathique, drôle, affectueux et communicatif.

Selon son tempérament, il peut se montrer tantôt curieux, tantôt craintif mais toujours expressif et prêt à faire une acrobatie pour faire rire la galerie!

Dernière chose : si vous êtes prêt à vivre avec un perroquet, rappelez-vous qu’il s’agit d’un engagement à vie — cet oiseau de compagnie peut vivre facilement 30, 50 et même 70 ans…