Combien vaut un fauteuil de grand style centenaire?

Sur la route des antiquaires

Mario Wilson web@tc.tc
Publié le 31 juillet 2016

Ce fauteuil centenaire a une valeur d'environ 300$.

Les magazines de décoration perpétuent leur tradition d’inclure dans leurs merveilleux décors contemporains des éléments de notre passé culturel français, anglais et américain.

Avouez que ces trois éléments font bel et bien partie du mobilier de chez nous, un amalgame reflétant parfaitement ces influences françaises, anglaises et américaines qui nous caractérisent si bien.

Il n’est donc pas étonnant de rencontrer dans des décors de chez nous des éléments reprenant toutes ces inspirations, tendances d’autrefois qui rehaussent si bien nos élégantes demeures.

Voyez ce fauteuil dont le style regroupe les appliques victoriennes au dossier et les pattes Queen Ann. L’élégance générale de ce fauteuil en fait une pièce maîtresse dans un salon de grande classe. L’atout principal de cette pièce est l’utilité que conserve encore aujourd’hui ce fauteuil plus que centenaire.

Bourgeois

Il est évident que le recouvrement de l’assise n’est plus le tissu original de l’époque, mais comme on a su éviter un tissu trop coloré ou à motifs trop criards, cette chaise saura plaire et se marier admirablement bien à tous les décors de salle de repos ou de lecture.

Vendu en 1897 pour une somme de près de 10,80$, il constituait sûrement un fauteuil pour les bourgeois de nos belles maisons de notables de Saint-Jean ou encore des riches industriels de Montréal, plus précisément de Westmount ou d’Outremont.

Malheureusement, le marché ne nous en propose que très rarement, simplement parce que ces souvenirs de famille ne furent que trop peu utilisés et donc se retrouvent encore en très bonne condition aujourd’hui.

État

Même si un étudiant d’université acceptera avec plaisir ce cadeau pour son appartement près de son institution d’enseignement, reste à voir dans quel état il reviendra après les trois années de durs labeurs et quelques fêtes.

Je me souviens très bien d’un copain de classe qui possédait un tel trésor de famille, une bibliothèque à sections, pleine de ses bouquins d’études installés dans ce meuble, une fois la lecture faite et jamais malmenée pendant ces quelques années.

Vendue près de 30 ans après la fin des études, l’argent de la vente aura servi à subventionner une partie de l’achat d’une nouvelle voiture. Les livres? J’ai bien compris que les livres de droit d’une époque aussi lointaine ne sont véritablement pas un investissement.

Valeur

Pour ce qui est de notre fauteuil, celui de la photo, on en trouve sporadiquement chez les antiquaires, notamment chez les revendeurs de la rue Sherbrooke Ouest à Montréal, à un prix avoisinant les 300$.

On fabrique aujourd’hui des chaises beaucoup plus confortables pour la lecture, rarement aussi belles par contre! Gardez votre vieux fauteuil pour la visite, peut-être repartiront-ils avant le souper?

Lisez plus de chroniques de Mario Wilson en cliquant ici