Hausse de la taxe foncière de 1,4 % à Richelieu

Aline Honigmann aline.honigmann@tc.tc
Publié le 16 décembre 2015

Le maire de Richelieu Jacques Ladouceur

©Photo TC Media - Archives

BUDGET. Le compte de taxes de la maison moyenne à Richelieu (286 925 $) sera de 2423,58 $ en 2016, soit une augmentation de 1,4 % par rapport à 2015. Rendu par le conseil municipal le 14 décembre, le procès-verbal du budget 2016 de la municipalité n’a cependant pas encore été adopté.

Si la hausse de taxe de base est de 1,9 %, le maire de Richelieu Jacques Ladouceur annonce une hausse des dépenses de la municipalité de 200 000 $, imputable à la hausse des dépenses administratives (par exemple des augmentations de salaires) et l’embauche d’un nouvel étudiant pour effectuer des travaux publics. Enfin, le projet de construction du nouveau chalet à la piscine du parc Florence Viens est inclus dans cette hausse des dépenses.

Des contraintes régionales expliquent enfin la hausse de taxe de base de 1,9 %, selon le maire Ladouceur, puisque les dépenses relatives à l’Agence métropolitaine de transport et à la Communauté métropolitaine de Montréal sont en augmentation.

L’opposition dénonce une répartition inégale des travaux

Conseillère municipale de l’opposition, Odette Renaud croit qu’une mauvaise répartition des travaux, qui ne seraient pas équitablement planifiés sur l’ensemble du territoire, nuit à la municipalité. La conseillère divise Richelieu en deux territoires, le centre-ville et le secteur rural, ce dernier étant désavantagé dans le domaine des infrastructures.

« J’estime que l’ensemble des futurs travaux à Richelieu ne sont pas équitables et ne portent pas sur l’ensemble du territoire. Durant un mandat électoral, il faut oublier les allégeances politiques et se préoccuper des citoyens. Il faut changer la mentalité d’ignorer ceux qui sont de l’autre côté de l’autoroute 10 », affirme-t-elle.

Odette Renaud  est enfin déçue de constater que les travaux à venir pour les trois prochaines années à Richelieu, au montant de 11 772 850 $, seront selon elle exécutés dans le centre-ville de la municipalité, à l’exception de petits travaux usuels ailleurs. La conseillère explique « avoir constaté avec déception que les travaux à exécuter pour les années 2016, 2017 et 2018 ne portent qu’exclusivement dans le secteur du centre-ville pour un total de 11 772 850 $ ».