Duceppe défait, mais le Bloc quintuple sa présence à Ottawa

Publié le 20 octobre 2015

Gilles Duceppe

Ironie du sort, l'ancien chef du Bloc Québécois, Mario Beaulieu, a été élu hier, alors que Gilles Duceppe, à qui il a cédé sa place pour cette campagne, a été défait aux mains d'Hélène Laverdière du NPD dans Laurier–Sainte-Marie.

La balance du pouvoir espérée par le Bloc québécois ne sera pas possible étant donné que le gouvernement libéral est majoritaire.

Le Bloc a toutefois atteint l’objectif modeste de dépasser le nombre de députés qu’il possédait à la dissolution de la Chambre des communes, puisque dix de ses candidats ont été élus. Le chef Gilles Duceppe n'en faisait pas partie.

Il a toutefois mentionné qu'il était fier de cette représentativité. Il respecte le choix des électeurs, même si les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes.

«Le Québec doit prendre sa place, partout, tout le temps, pas contre les autres, pour nous. Moi, je pense qu'il vaut mieux être un pays dans le monde qu'une province dans le Canada. […] On doit continuer de protéger nos droits, et cela en respectant les Canadiens et Canadiennes.»

Sérénité

Au courant de la soirée, les quelque 150 militants du Bloc québécois présents au rassemblement du parti au Cabaret La Tulipe à Montréal gardaient le moral. L’ambiance était à l’optimisme au début de la soirée. «J’aborde la soirée avec beaucoup d’enthousiasme. On partait avec deux comptés, alors tout résultat supérieur sera un gain», a commenté la députée du Parti québécois Martine Ouellet, présente au rassemblement. Plusieurs militants interrogés par Métro avaient la même réflexion.

Le président et ancien chef du Bloc québécois Mario Beaulieu l'a emporté dans Pointe-de-l’Île, devant la libérale Marie-Chantale Simard.