Le Club de natation de Chambly demande une mise à jour de la grille horaire


Publié le 11 mai 2017

Le club de natation de Chambly souhaite améliorer ses plages horaires au Centre aquatique.

©Gracieuseté

INSTALLATIONS. Le Club de natation de Chambly souhaite obtenir de meilleures et plus nombreuses plages horaires au Centre nautique de Chambly.

Le vice-président du conseil d’administration (CA) du club, David Simpkin s’est présenté lors de la séance du conseil municipal du 2 mai mentionner cette problématique aux élus.

« Il est impossible de faire grandir le club avec ces heures », croit le vice-président. Actuellement, les nageurs du club peuvent profiter des installations du Centre aquatique de Chambly le lundi, mercredi et vendredi, de 16h30 à 18h, mais ce ne sont pas les heures les plus adéquates, selon lui.

« Pour les jeunes du secondaire qui vont à l’école à l’extérieur de Chambly, il n’est pas possible d’être présents dès cette heure. On demande au centre de revoir la grille en prévision de la prochaine saison », affirme M. Simpkin.

Le club souhaite ainsi  repousser le début de ses entraînements à 17h, en plus de bénéficier de trois corridors le mardi, jeudi et samedi matin, afin de bonifier leur programme actuel.

De cette façon, l’organisation pourrait répartir les jeunes en fonction de leur niveau, pour améliorer leur développement. Parmi les 32 membres du club, une dizaine de nageurs sont qualifiés au niveau provincial.

Sans ces heures supplémentaires, ce sera un grand défi de conserver notre Club de natation. 

David Simpkin

Avantages monétaires

David Simpkin mise sur les plages horaires dédiées au club de triathlon Trifort, pour ajouter à sa programmation.  « Ces heures sont idéales pour que les enfants nagent et ils devraient avoir la priorité, en raison de l’école et de leur âge », juge le représentant du club.

Puisque le club Trifort débourse pour ces services, il profite de ce moment dans l’horaire du Centre aquatique.

Le club de natation utilise pour sa part les installations gratuitement. M. Simpkin précise que l’organisation doit seulement remettre 15% du montant obtenu des inscriptions au centre aquatique, ce qui représente près de 3000$ par année.

« Si nous devons payer pour les corridors, nous ne pourrons pas survivre en tant que Club de natation et nous devrons malheureusement annoncer aux parents qu’ils n'en auront plus et qu’ils devront en trouver un autre pour leurs enfants », regrette-t-il.

Le conseiller municipal et président du CA du Centre aquatique, Jean Roy, assure qu’il est à l’écoute de ces demandes.

« Notre rôle, ce n’est pas de former l’élite, mais bien d’offrir un service à la population, nuance-t-il. On a encouragé le club à ses débuts et on le soutien encore, nous allons vérifier la disponibilité en fonction de la capacité. »

Selon la directrice du Centre aquatique de Chambly, Danie Jutras, la popularité de la natation ne se dément pas. « On maintient nos inscriptions chaque saison, affirme-t-elle. Près de 70% de notre clientèle vient de Chambly, que l’on privilégie. Les autres proviennent des villes avoisinantes. Pour répondre à toute la demande, ça prendrait un autre bassin! »